gerer inter-saison

Gérer l’intersaison : conseils et astuces pour les athlètes

Si vous faites partie des sportifs qui pratiquent des sports éprouvants comme le triathlon ou le marathon, vous pouvez vous demander comment bien gérer l’intersaison et mieux se préparer pour la prochaine. Voici quelques conseils.

Quels sont les avantages de faire une pause ?

 

Faire une pause n’est pas systématiquement synonyme de temps perdu surtout pendant l’intersaison, bien au contraire. D’un point de vue scientifique, quand le corps d’un athlète fait une pause, ses muscles se réparent tout en fabriquant de nouvelles fibres. Le stockage de sucre accroit et les structures chimiques vouées à la combustion des réserves se multiplient. Les glandes emmagasinent les hormones qui sont destinées à construire et tonifier le corps. De son côté, le cerveau, lui, stocke les substances ayant pour mission de transmettre les informations entre les neurones. Tout ceci contribue grandement à l’évacuation de la saturation dans le domaine psychologique. De même, si l’athlète reprend trop rapidement ses activités, il court le risque de voir toute sa motivation s’affaiblir juste aux moments importants de la nouvelle saison. Il faut savoir que le corps humain, quand il arrête l’entrainement physique, se régénère également. Cependant, il se peut qu’il perde certains de ses acquis. Si l’athlète prend une pause, son corps, au top de sa forme, sera plus apte à recommencer une nouvelle saison. Il est à noter à cet effet que pour mieux gérer l’intersaison, il ne serait pas prudent de se précipiter pour suivre des cours de natation ou de spinning pour mieux progresser.

Conseils pratiques pour mieux gérer l’intersaison

 

Afin de mieux gérer l’intersaison, il est recommandé de faire une pause entre 3 à 6 semaines. Cela ne signifie pas d’arrêter catégoriquement tout entrainement, mais vous pourrez vous entraîner pour le plaisir. Entretenez votre corps durant cette période de trêve en faisant du footing, sans chronomètre bien entendu ou encore du vélo… Par ailleurs, le repos complet du corps ne devrait toutefois pas dépasser les 7 jours.

 

Gérer l'intersaison

 

Durant l’intersaison, continuez à pratiquer un minimum d’activité physique. Lancez-vous et tentez de nouvelles expériences en aidant par exemple un ami à commencer ses séances d’entrainement, faites des activités physiques que vous aimez tout en évitant d’éventuelles chutes ou blessures. Ces exercices vous permettront de reprendre plus facilement. Par contre, si vous revenez d’une blessure, après avoir consulté votre physio, essayez de travailler plus sur le renforcement musculaire régulièrement et de vous réparer progressivement. C’est également le bon moment pour faire un bilan de votre saison précédente : ce que vous avez accompli, ce que vous avez appris durant toute cette période ainsi que les erreurs qui se sont produites. Détectez vos points faibles pour mieux comprendre comment vous améliorer.

Enfin, il est important de noter que si vous avez de grands objectifs en vue, tels un marathon ou tout autre événement, il vaut mieux en parler à votre coach sportif pour ne pas cautionner toute votre prochaine saison. N’oubliez pas non plus de prendre le temps de vivre pleinement votre période d’intersaison en compagnie de vos amis et de tous vos proches. C’est un grand avantage pour votre mental.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *