rentabiliser un club

Comment rentabiliser une association sportive ?

 
 
 
 
 

Voué à encadrer les sportifs plutôt qu’à engendrer des bénéfices, un club sportif est une infrastructure considérée de nos jours comme une sorte de minientreprise, eu égard à sa politique de direction. Il est habituellement composé de sportifs, d’entraîneurs, de médecins kinésithérapeutes, de psychologues de sport. Chaque club normalement constitué rêve d’une chose: devenir rentable. Les secrets de la réussite reposent sur des stratégies et des techniques soigneusement élaborées. Elles consistent généralement à trouver des financements. Parfois, la tenue d’une comptabilité saine et l’établissement d’un budget prévisionnel ne permettent pas d’éviter des problèmes financiers. Voici quelques conseils pour rentabiliser un club.

Compter plusieurs adhérents

 

Il est toujours agréable de voir un club sportif animé qui recense de nombreux adhérents, au lieu de le constater froid et vide. Mais pour cela, il faut tout d’abord adopter le système de parrainage. Dans ce cas, l’association distribue à ses membres, des cartes d’invitation leur permettant de parrainer de nouveaux adhérents. Ces derniers pourront jouir de certains avantages. Ils auront par exemple la possibilité de participer gratuitement aux activités du club. Il faut ensuite faire connaître le club sportif au moyen des supports de communication. Mettre sur pied et vulgariser le site internet dédié au club et à ses actions permettent aussi aux éventuels membres de se rapprocher un peu plus de l’organisme. Les supports papier comme les brochures, les flyers et les prospectus peuvent également fournir des renseignements nécessaires pour attirer de nouveaux participants et aider à rentabiliser un club. Cependant, avoir un nombre élevé de membres ne suffit pas. Encore faut-il savoir les fidéliser. Il n’y a rien de mieux qu’un espace où des cours de qualité sont prodigués dans le respect et la convivialité. Ceci permet d’avoir un résultat satisfaisant et de cultiver l’esprit d’équipe. Chaque membre se sentira alors à l’aise et est conscient de sa place, mais aussi de son rôle au sein de l’association sportive.

Trouver des sponsors

 

Hormis les adhérents, les sponsors tiennent une place importante dans la survie et dans le financement des projets d’un club de sport. En l’absence de professionnels dans la recherche d’investisseurs, il est conseillé de créer une commission dite de sponsoring. Celle-ci va mettre en place les méthodes d’approches des sponsors, cibler les entreprises pouvant être intéressées avant d’entamer une prospection, établir le dossier de sponsoring et réaliser les engagements pris.

 

rentabiliser un club

 

Le dossier de sponsoring est la pièce maîtresse de l’obtention de financement. Sa présentation doit donc être méticuleuse et innovante. D’un côté, il comporte une lettre de demande. Elle doit contenir des informations concernant le club et décrire le projet d’une manière brève et claire. D’un autre côté, il présente des documents financiers montrant la faisabilité du projet, et surtout la partie des frais que l’on désirerait être assurée par le sponsoring. L’entreprise ne doit pas se sentir obligée d’accepter une convention où elle ne peut discuter de certains points essentiels. Il est primordial que la demande de sponsoring sous-entende le choix entre donner de l’argent et mettre à la disposition du club sportif des produits ou des services. Cependant, une demande ne saurait avoir une suite favorable sans une contrepartie réelle pour l’entreprise. Le contrat doit lui permettre d’asseoir sa renommée, d’améliorer son image auprès du public, ou alors d’augmenter ses ventes.

Bénéficier d’une subvention de l’État

 

Pour pouvoir obtenir un financement de la part de l’État, il faut constituer un dossier comprenant un formulaire spécial retiré auprès des collectivités publiques, une lettre de demande personnelle, et des papiers relatant un projet crédible et original. Ce dernier doit témoigner un intérêt public local, conforme à la politique menée par les collectivités touchées. Néanmoins, il ne doit ni être interdit, ni fausser le jeu normal de la concurrence, ni satisfaire à un intérêt purement privé. Mais la subvention ne doit surtout pas être l’unique source de financement du projet ou du fonctionnement du club. Il est important que le dossier de demande de subvention reflète le caractère sérieux de la demande et du projet. Et si l’association sportive a bénéficié d’une subvention au cours de l’exercice précédent, il est indispensable que les actions entreprises dans ce cadre aient été menées à terme. La subvention étatique est une aide publique accordée à une association. Elle peut couvrir les activités du club en général ou un projet particulier. Ce n’est ni une créance ni une dette même si les collectivités publiques et les associations rendent compte de l’utilisation des fonds versés. L’État n’est pas obligé d’en allouer chaque année. Le bénéficiaire quant à lui, n’est pas tenu au remboursement sauf si la subvention n’a pas été utilisée.

Un club sportif peut solliciter l’aide financière de plusieurs collectivités publiques. Toutefois, il faut éviter d’envoyer le même dossier. Trouver une nouvelle motivation à chaque demande fournie est de rigueur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *